Villes et villages

Saint Jean du Bruel

Sa situation géographique place St Jean du Bruel au centre d’une région riche en contrastes entre Causses et Cévennes, au pied du Saint Guiral. Le temple et l’église rappellent au touriste soucieux de patrimoine historique le temps des guerres de religion. L’église du village, récemment rénovée, fut élevée par les frères Giral entre 1702 et 1715 en lieu et place d’une ancienne église datant du XIIe siècle. Le fronton de l’église se voulait le plus discret possible dans un effort de conciliation avec la population huguenote du village. Avec son clocher octogonal, son retable entièrement restauré et ses vitraux signés Gesta de Toulouse, l’église de Saint-Jean du Bruel mérite à elle seule une petite halte curieuse. Les anciennes Halles détruites sous la Révolution française furent reconstruites en 1845. C’est là, sous les imposantes poutres en bois de châtaignier, que se tenaient foires, marchés et assemblées du conseil général de la communauté. Elles sont restées le centre traditionnel de fêtes et de bals. La réhabilitation d’un ancien moulin du XIIIe en Maison de l’Eau, NORIA, remet à l’honneur la Dourbie, rivière poissonneuse, jalonnée de moulins, de jardins et de plagettes. Le plan d’eau de la Roque, seul espace de baignade surveillée entre Saint-Jean et Millau, constitue un autre atout de la commune, au bord d’un village de vacances, à vocation sportive. Village fleuri, village vert, Saint-Jean du Bruel s’ouvre aux amoureux d’écotourisme et offre aux randonneurs et aux sportifs de nombreux circuits en pleine nature.